Formations en alternance Métiers du Cheval

Le palefrenier soigneur est un employé polyvalent qui assure les soins quotidiens aux chevaux ainsi que leurs déplacements, les travaux d’entretien d’écurie, des espaces de travail des chevaux, des lieux d’accueil du public et des abords de l’entreprise.

Observateur privilégié, il doit percevoir les changements et comportements anormaux des équidés et doit savoir réagir en cas d’aléas. Premier interlocuteur des publics accueillis dans l’entreprise, il les informe et les oriente. Il réalise des travaux de maintenance de premier niveau des outils, matériels et engins et peut être amené à conduire une production herbagère ainsi qu’à aménager des espaces de détente des chevaux. Pour mettre en œuvre toutes ces activités, le palefrenier soigneur conduit des équipements tractés, portés ou semi-portés, le rapprochant ainsi de l’emploi d’ouvrier agricole.

 

  • Les périmètres de ce métier varient en fonction de la taille des entreprises, de l’expérience, des compétences, des aptitudes des salariés et du secteur professionnel.

 

  • Ce diplôme est préparé en 2 ans sous forme de contrôle continu et un examen final

 

  • L’évolution de la carrière du salarié dans l’emploi dépend essentiellement de la taille des entreprises. Cependant, la majorité des centres équestres sont de taille réduite et les perspectives d’évolution dans l’emploi sont assez faibles.

 

  • Le salarié peut accéder, par la voie de la formation, au diplôme de niveau IV du baccalauréat professionnel “Conduite et Gestion des Entreprises Agricole ou Hippiques”, ce qui lui permet d’obtenir la capacité professionnelle agricole pour accéder au statut de chef d’entreprise.

 

  Statut scolaire

Liste des MFR proposant cette formation

Pour être responsable d’exploitation (permet de bénéficier des aides de l’Etat à l’installation des jeunes agriculteurs), ou salarié dans une exploitation. Ces activités concernent les fonctions de pilotage d’entreprise agricole au niveau technique, économique, environnemental et social.

  • L’exploitant ou le salarié agricole peut :
    – Piloter une entreprise agricole
    – Réaliser des activités techniques concernant un système de production (animales ou végétales)
    – Assurer la conduite technique des productions (observation, contrôle, suivi)
    – Organiser et gérer la main d’œuvre
    – Réaliser des opérations de gestion administrative et financière de l’entreprise.
    – Mettre en œuvre des activités de valorisation de l’entreprise, de ses produits et services.
    – S’adapter à des enjeux professionnels particuliers.

 

  • L’option polyculture élevage forme des professionnels capables de gérer les cycles de productions végétales et animales. Le programme comprend des enseignements en zootechnie, agronomie, gestion durable des ressources et agro-écosystème, conduite de cultures mais aussi en agroéquipements et économie-gestion de l’entreprise.

 

  • Au cours du cursus de 3 ans, les élèves peuvent présenter le BEP(a) Travaux Agricoles et Conduite d’Engins.

 

  • Cette formation, rénovée en 2017 pour prendre en compte l’agro-écologie, remplace le Bac Pro Conduite et Gestion de l’Exploitation Agricole.

 

  • Ce diplôme préparé en 3 ans comprend une seconde Conduite d’élevage et de culture suivie des classes de 1ere et Terminale Pro CGEA option Polyculture Elevage.

 

  Statut Scolaire

Liste des MFR proposant cette formation

Pour exercer les métiers suivants à l’issue de la formation ou après quelques années d’activité :

– conseiller, technicien agricole, comptable

– chef d’exploitation, associé d’exploitation, salarié d’exploitation

– agent de développement local

– animateur, formateur, assistant clientèle

– responsable de magasin, responsable d’unité d’approvisionnement

Ces activités se pratiquent dans :

– des entreprises prestataires de service (juridique, comptable, financier, contrôle, analyse, formation, animation…) intervenant en aval et en amont des exploitations agricoles et contribuant à ce titre à la production agricole, mais aussi plus largement dans le milieu rural.

– des exploitations et entreprises agricoles en tant que chef d’exploitation, associé ou salarié.

– des entreprises d’approvisionnement, de collecte et de transformation.

Situation hiérarchique et responsabilités

  • Comme salarié, le BTSA ACSE est en règle générale sous la responsabilité hiérarchique du président, directeur ou responsable (chef de service…) de l’organisation où il exerce son activité. Dans les exploitations agricoles et organismes d’approvisionnement, il peut assurer une fonction d’encadrement portant sur des équipes de taille modeste. La responsabilité et l’autonomie déléguées sont liées à la nature de l’entreprise ou de l’organisme employeur (taille, effectif salarié, produit, mode d’organisation…) et à l’expérience acquise au cours de la carrière professionnelle.
  • En qualité de chef d’entreprise agricole, le BTSA ACSE assume l’ensemble des responsabilités dévolues à la fonction.

Ce diplôme est conduit sur 2 années sous forme de contrôle continu et examen final.

Statut apprentissage

Pour exercer les métiers suivants à l’issue de la formation ou après quelques années d’activité :

– conseiller, technicien agricole, comptable

– chef d’exploitation, associé d’exploitation, salarié d’exploitation

– agent de développement local

– animateur, formateur, assistant clientèle

– responsable de magasin, responsable d’unité d’approvisionnement

Ces activités se pratiquent dans :

– des entreprises prestataires de service (juridique, comptable, financier, contrôle, analyse, formation, animation…) intervenant en aval et en amont des exploitations agricoles et contribuant à ce titre à la production agricole, mais aussi plus largement dans le milieu rural.

– des exploitations et entreprises agricoles en tant que chef d’exploitation, associé ou salarié.

– des entreprises d’approvisionnement, de collecte et de transformation.

Situation hiérarchique et responsabilités

  • Comme salarié, le BTSA ACSE est en règle générale sous la responsabilité hiérarchique du président, directeur ou responsable (chef de service…) de l’organisation où il exerce son activité. Dans les exploitations agricoles et organismes d’approvisionnement, il peut assurer une fonction d’encadrement portant sur des équipes de taille modeste. La responsabilité et l’autonomie déléguées sont liées à la nature de l’entreprise ou de l’organisme employeur (taille, effectif salarié, produit, mode d’organisation…) et à l’expérience acquise au cours de la carrière professionnelle.
  • En qualité de chef d’entreprise agricole, le BTSA ACSE assume l’ensemble des responsabilités dévolues à la fonction.

Ce diplôme est conduit sur 2 années sous forme de contrôle continu et examen final.

 

  Statut apprentissage

Liste des MFR proposant cette formation

Liste des MFR proposant des formations en filière Métiers du cheval